OSER VIVRE

Roman

288 pages, 1999

Entre l’être et le paraître, entre le vouloir et le devoir, entre le « je » et le « elle », ce récit à deux voix, porté par une écriture à la fois tendre et violente, raconte l’histoire d’une femme déchirée. Par ses rêves désespérés d’indépendance et de liberté, son besoin de sécurité dans la chaleur rassurante d’un foyer, ses tendresses maternelles, sa passion interdite pour un autre homme… Le mal-être de la vie vécue selon les autres, dans une société qui tolère l’hypocrisie mais ne pardonne pas la différence.

Abordant la question du couple et du mariage au Maroc, et notamment la place et les aspirations des femmes, Oser vivre est salué dès sa sortie par la presse, pour sa finesse et son audace. Il connaît un succès de librairie très important, fait l’objet de nombreux travaux universitaires et figure au programme de diverses écoles ainsi que dans des manuels scolaires francophones et arabophones. 

Il a été réédité plusieurs fois à ce jour.

Quelques titres de travaux universitaires

  • Fatima Zahrae MARZOUK , L'Image de la femme dans Oser vivre de Siham Benchekroun, 2000- 2001
  • Azelarab QORCHI , La Femme marocaine: de l'analphabétisme à l'écriture romanesque, Du sujet pensé au sujet pensant, 2002-2003
  • Fatima-Zohra MAHLIL, Le Cri dansAïcha la rebelle de Halima Ben Haddou et Oser vivre de Siham Benchekroun, 2004-2005
  • Ahmed DAHHOUKI, Corps et espace au féminin. Etude de Oser vivre de Siham Benchekroun, 2006- 2007
  • Rachid LAHLALI, Stéréotype et image de la littérature dans "Oser vivre" de Siham Benchekroun, 2006-2007
  • Aboubakre MIDOUCH, Ose vivre: écrire ou s'écrire? 2007- 2008 (Sous la Direction de Mme Farida Bouhassoune, Faculté de Lettres de Fes).

Quelques extraits de presse

  • "Voilà un livre qui, sans doute, restera dans les annales de la littérature marocaine, indifféremment de sa langue d’expression, et plus précisément dans celle, féminine, d’expression française" - Temps du Maroc (avril 1999)
  • "Siham Benchekroun écrit un ouvrage audacieux sur la femme et sa volonté de liberté" - Le Journal (avril 1999)
  • "Oser Vivre : Oser Ecrire. Un travail de pro… A travers un jeu entre le « je » et le « elle », une personne parle d’une autre qui n’est qu’elle-même. On l’aime spontanément pour sa franchise, pour cette tendresse qu’elle fait naître en nous, pour son histoire qui est la nôtre" - Téléplus (avril 1999)
  • "L’exercice de livrer les états d’âme d’une femme blessée pouvait être cru et impudique. Au contraire, il reste toujours touchant et émouvant. Les femmes aimeront ce beau livre. Il y en a tant qui ressemblent à l’héroïne. Tant que c’en est terrifiant. L’incommunicabilité entre les sexes, le poids des traditions obsolètes, la violence morale et physique au quotidien n’ont que trop duré ! Les hommes aussi devraient lire ce roman. Il pourra aider certains à comprendre ce qu’ils ne savent pas déchiffré. Bravo, Siham Benchekroun, d’avoir osé" - Al Bayane (avril 1999).
  • "En commettant un ouvrage sur le conformisme conjugal, Siham Benchekroun fait une entrée en force dans le monde littéraire. Son roman hérisse les bien-pensants et réjouit les allergiques au mensonge" - La Vie Economique (avril 1999)
  • "J’ai aimé Oser Vivre… J’ai aimé ce cri de femme qui fait écho au cri de toutes les femmes du monde qui aspirent à être reconnues et à « oser vivre »…" - Ensemble (mai 2000)

Dans les manuels scolaires

  • Système français: «Français, 5ème», Ed. Rives Bleues, Hatier, Paris 2011, p. 80-81
  • Système arabe: «Al Marjaa fi Llougha El Arabia», Dar Maghribia Lilkitab, Ministère de l’Education Nationale