CONTES DE TETOUAN

Contes populaires recueillis d’après la tradition orale et traduits en langue française

 «Tétouan, ô douce et farouche Tittaoune, charmante cité aux fins traits andalous, aux manières raffinées et pudiques, fille de Grenade et petite sœur de Fès, ville savante et rebelle, toi qui a inspiré tant d’écrivains et d’artistes, je te dédie cet humble recueil en mémoire des jours vécus en ton enceinte...»

C’est à un minutieux travail contre l’oubli que s’est livré Siham Benchekroun en récoltant patiemment, de la bouche de conteuses amatrices, ces récits traditionnels et ces comptines de Tétouan.

Avec tendresse et rigueur, l’auteur s’est efforcé de restituer dans la langue française la saveur et la finesse de chaque conte recueilli (ou re-écrit) dans le vieux parler tétouanais.

Au fur et à mesure des récits, nous rencontrons d’exquises jeunes filles, aussi belles que vives, qui réussissent à déjouer les pièges d’hommes volages, des innocentes orphelines dont la bonté et la vertu sont les meilleurs remparts contre la méchanceté, et même des animaux attachants et d’une grande sagesse. Enfin, nous renouons avec des chansonnettes à la poésie inaltérable.

cuentos de tetuan.jpg

Cuentos de Tetuan

Les Contes de Tetouan ont été traduits en espagnol et publiés par l'université de Granada avec le concours de la Fondation Euro-Arabe

Le conte, vivant creuset des identités et des mémoires, est un précieux témoin des traditions d’une communauté dont il transmet, sous forme de divertissement, les croyances et les valeurs. Or ce patrimoine oral, délicieuse expression de la sagesse populaire, se perd inexorablement avec les profonds bouleversements de nos sociétés. Un recueil de contes populaires contribue à la sauvegarde d’un tel héritage.